Témoignage d'Erdijan, Allemagne

"Certains des autres employés n'ont pas obtenu des vêtements de protection à travers leur agence d'intérim, donc je ne veux pas porter la mienne non plus parce que je ne veux pas me sentir différent des autres"

Erdijan, 18 ans, Allemagne

Avant, nous vivions au Kosovo mais notre famille a fui les violences qui touchaient notre pays. Nous vivions à Pristina, la capitale.

Quand nous sommes arrivés en Allemagne, nous avons passé 3 mois dans un camp de réfugiés. Nous étions 13 à partager une même chambre.

Nous vivons à 5 dans notre appartement : mes parents, mes deux frères et moi. Mon père travaille dans une fabrique de pain. Nous recevons également des revenus complémentaires du bureau d’aide sociale.

Pendant longtemps, ma famille a eu peur d’une possible expulsion. Maintenant j’ai un permis de séjour. Jusqu’à il y a quelques mois, ma grand-mère avait une autorisation de séjour spéciale et nous avions très peur qu’elle soit renvoyée au Kosovo. De son côté, elle a beaucoup souffert de cette insécurité.

Je suis Rom. La langue romani est très importante pour moi. Je ferai en sorte que mes enfants l’apprennent aussi. Les membres de ma famille vivent un peu partout en Europe. J’ai eu mon diplôme de secondaire qui m’a préparé à travailler comme apprenti. J’aimerais commencer une formation de cuisinier. Mon rêve serait d’avoir un restaurant qui offre de la nourriture yougoslave.

En ce moment, j’ai plusieurs boulots. Par exemple je nettoie un supermarché et je fais des travaux de peinture. Je travaille à travers une agence d'intérim - une des plus grands en Allemagne. Je travaille dans une société d'archivage et serais ici pour une semaine ou deux, puis je retournerais à une autre usine qui emballe le pain.

L'agence d'intérim nous a offert des vêtements de protection, mais je n'utilise ni les gants ni les bottes, car ils ne sont pas pratiques, j'ai donc quelques blessures sur les mains et les pieds. Certains des autres employés n'ont pas obtenu des vêtements de protection à travers leur agence d'intérim, donc je ne veux pas porter la mienne non plus parce que je ne veux pas me sentir différent des autres. Il y a 9 travailleurs intérimaires, et 4 membres du personnel fixe. Pas tout le monde vient de la même agence intérimaire.

Dans l'usine d'emballage du pain le 90% sont des travailleurs intérimaires. Seuls les 2 chefs sont fixes, et certains membres du personnel administratif. Le salaire n'est pas très bon dans chacune des sociétés. Même si ils m'ont offert un contrat à durée indéterminée, je ne suis pas sûr si je veux accepter parce que le salaire n'est pas bon. Ma préférence serait de travailler dans l'usine d'emballage du pain parce que le salaire est un peu mieux que dans l'autre société, mais la société d'archivage a meilleures conditions et meilleures heures de travail .