Témoignage de Larysa, Ukraine

larysa

" Au départ, je ne pensais travailler là que pendant un petit temps, j’ai donc accepté de travailler sans contrat. Pendant 2 ans, le patron ne m’a jamais proposé de contrat, jusqu’à ce que la loi soit adoptée. "

Larysa, 24 ans, Ukraine

" Je suis originaire d’un village situé à 300 km de L'viv, près de la frontière avec le Belarus. Dans ma région natale, les travailleurs sont employés dans les usines de fabrication de saucisses, l’industrie du meuble et la production de pain et de lait, mais je suis venu à Lviv pour suivre des études en technologie alimentaire dans un collège technique."

Au moment où elle a commencé ses études, le gouvernement offrait une éducation gratuite, les étudiants devant toutefois encore payer pour leurs examens. Larysa a donc eu la possibilité de commencer ses études mais elle a dû ensuite trouver du travail afin de pouvoir payer pour ses examens.

Au début, la vie à L’viv était difficile. Ses parents ne vivaient pas ensemble et ils avaient des problèmes d’argent.

Après avoir étudié 4 ans, Larysa travaille aujourd’hui comme serveuse dans un café estudiantin. Elle travaille là depuis cinq ans mais pendant les deux premières années, elle n’avait pas de contrat. Lorsque le gouvernement a adopté une réglementation forçant les employeurs à donner un contrat, Larysa en a reçu un.

" Au départ, je ne pensais travailler là que pendant un petit temps, j’ai donc accepté de travailler sans contrat. Pendant 2 ans, le patron ne m’a jamais proposé de contrat, jusqu’à ce que la loi soit adoptée. "

CAJ Allemagne

KAJ Flandres

JOC Wallonie-Bruxelles

JOC Internationale